Comment évaluer la lecture au CP ?

- Catégories : Education

Compter, lire, écrire. Voici les trois grands piliers du cycle 2, auxquels se consacrent les petits élèves de CP, CE1 et CE2. Pour apprendre à lire, l’enfant mobilise un grand nombre de connaissances et d’aptitudes, et réalise plusieurs opérations cognitives. La lecture est une activité complexe, que certains enfants maîtriseront avec plus de facilités que d’autres. Au CP, année forte de l’apprentissage de la lecture, les enseignants doivent évaluer le niveau de lecture de leurs élèves. Comment l’évaluation prend-t-elle forme ? Comment évaluer la lecture des élèves le plus justement possible, tout en les aidant à progresser ? Et quand ? Boucle d’Or vous livre plusieurs conseils et astuces, inspirés par des professionnels de l’enseignement. C’est parti ?

A quoi sert l’évaluation de lecture au début du CP ?

Évaluer un élève permet tout simplement de constater son niveau, et surtout de définir les points faibles sur lesquels travailler. L’évaluation de la lecture ne sert donc pas à noter l’élève pour remplir bêtement son bulletin, mais bien à l’aider à progresser tout au long de l’année. Par ailleurs, évaluer le niveau d’un enfant dès le début de l’année permet à l’enseignant de personnaliser plus facilement ses enseignements. 

C’est pourquoi une évaluation de début de CP est de rigueur. Elle permet de mettre à jour les compétences déjà maîtrisées, et celles qu’il est vraisemblablement nécessaire de renforcer et de développer. Ainsi, les mathématiques, l’écriture et la lecture sont au cœur de cette évaluation, puisqu’il s’agit des compétences indispensables à la réussite du parcours scolaire de l’enfant. 

Après l’évaluation, l’enseignant dispose de points de repères et peut ainsi organiser et adapter son programme pédagogique en fonction du niveau moyen de sa classe. Il peut également identifier les élèves souffrant d’un éventuel retard ou de difficultés du langage, et pourra les accompagner de façon adaptée et plus soutenue. 

Après les nombreux confinements liés à la crise sanitaire et l’école à la maison, l’évaluation du début de CP est plus que jamais essentielle. Elle permet d’évaluer les fossés entre chaque enfant. L’enseignant aiguise ainsi sa connaissance des acquis de chaque élève, ainsi que leurs éventuels freins (troubles du langage, parents non-francophones, parents absents, milieu défavorisé, etc.).

Evaluation de début de CP : comment ça fonctionne ?

Comment prend forme l’évaluation de début de CP ? Obligatoire pour tous les élèves de CP, que ce soit en école publique ou en école privée, cette évaluation doit avoir lieu en début d’année scolaire. Le plus souvent, elle se déroule lors de la seconde quinzaine de septembre, mais cela dépend en grande partie des académies. 

Les élèves se voient distribuer un livret d’exercices, selon leur niveau. A l’intérieur, des exercices sur les mathématiques, et d’autres sur la langue française, notamment la lecture. Les enfants en situation de handicap peuvent réaliser des exercices adaptés. 

L’enseignant reporte ensuite les réponses des élèves dans un portail numérique, qui permet de répertorier l’ensemble des évaluations.

Evaluation de français de début de CP

En français, les élèves sont notés individuellement, lors de trois séquences de 8 à 12 minutes chacune. Les exercices ciblent les principales compétences à acquérir pour l’apprentissage de la lecture. 

4 compétences à valider en français : 

- La connaissance des lettres 

- La richesse du vocabulaire 

- La conscience phonologique et phonémique 

- La compréhension orale

Évaluer la lecture au CP : qu’est-ce que le point d’étape ?

Après l’évaluation de début de CP, vient le point d’étape, fin janvier. Il s’agit d’une nouvelle évaluation, qui permet de constater les progrès et les avancées de chaque élève, en français comme en mathématiques. Ce point d’étape est essentiel pour évaluer l’apprentissage de la lecture, et les points d’amélioration et de faiblesse des enfants. Il permet à l’enseignant d’ajuster la suite de son programme, lors des six mois de classe restants. 

Lors du point d’étape de français, les élèves passent à nouveau deux séquences, cette fois-ci plus courtes, de 8 à 10 minutes chacune. Mais, en plus de celles-ci, ils sont également évalués grâce à deux épreuves individuelles d’une minute, lors desquelles ils doivent lire à voix haute devant leur enseignant et éventuellement répondre à ses questions.

- Les compétences cruciales évaluées sont : 

- Le passage de l’oral à l’écrit 

- La conscience phonologique et phonémique 

- La compréhension orale 

- La compréhension de l’écrit 

- La fluence de la lecture

Langue française : 5 compétences à valider

Pour évaluer la lecture d’un élève, il faut s’assurer qu’il maîtrise les 5 compétences essentielles à l’apprentissage de la lecture. Il s’agit des opérations cognitives majeures et nécessaires à la bonne lecture et la bonne compréhension d’un texte. 

- Comprendre un récit 

- Etablir des correspondances entre l’oral et l’écrit 

- Identifier les composantes sonores du langage 

- Lire à voix haute 

- Ecrire et retranscrire

Comprendre un texte lu en classe

Au CP, l’élève doit peu à peu apprendre à comprendre les textes lus en classe par l’enseignant. Bien évidemment, les récits sont tous adaptés à son âge et à son niveau. L’évaluation se déroule en classe collective : l’enseignant lit un texte, les enfants répondent à des questions de compréhension et d’interprétation. 

L’élève doit ensuite être en mesure de lire seul un texte, et de comprendre ce qu’il lit. Là, la passation de l’évaluation est individuelle. L’enseignant peut alors évaluer le niveau de lecture de l’élève.

Établir des correspondances entre l’oral et l’écrit

En fin de maternelle et au CP, l’enfant prend conscience que les sons de la langue sont composés de lettres. C’est ce qu’on appelle la conscience phonologique. L’élève doit donc être capable de déchiffrer de nouveaux mots, grâce au décodage de ces lettres et syllabes. L’évaluation est individuelle. 

Autre compétence évaluée : la richesse du vocabulaire. L’enfant doit connaître le vocabulaire appris en classe collective et être capable de le réutiliser dans plusieurs contextes, en lisant de nouveaux textes inconnus.

Identifier les composantes sonores du langages

Dans la même lignée, pour apprendre à lire, l’enfant doit savoir manipuler les syllabes. Il doit, par exemple, savoir identifier et différencier des syllabes proches, dénombrer le nombre de syllabes d’un mot, mais aussi distinguer et dénombrer les phonèmes. La passation de cette évaluation est individuelle. 

Pour rappel, le phonème se rapporte à un son isolé vocalique ou consonantique. Il concerne donc l’oral. La syllabe, quant à elle, traite de l’écrit. Elle se rapporte à la combinaison d’un son vocalique et d’un son consonantique.

Lire à haute voix

Voilà évidemment un gros chapitre de l’apprentissage de la lecture : la lecture à voix haute ! L’élève doit être en mesure de lire à haute voix une phrase, et de lui associer la bonne intonation selon la ponctuation observée. La passation est individuelle : l’enfant lit un paragraphe ou un court texte à l’enseignant. Une minute suffit souvent à constater le niveau de l’élève.

Écrire et retranscrire

Vous le savez, lire et écrire sont intimement liés. Au CP, les élèves comprennent la relation étroite entre l’écrit et l’oral. Apprendre à lire, c’est donc aussi apprendre à écrire. L’un ne va pas sans l’autre. L’élève doit donc être évalué sur sa capacité à écrire lisiblement et phonétiquement un mot régulier, au début du CP. 

Si la bonne orthographe n’est pas évaluée lors de cette première évaluation, elle l’est lors de l’épreuve d’orthographe. L’élève doit pouvoir orthographier les mots les plus fréquents appris en classe, puis une phrase simple.

Comment évaluer la fluence au CP ?

Qu’en est-il de la fluence ? En effet, lorsqu’on évalue la lecture au CP, on évalue bien évidemment aussi le niveau de fluence de l’élève, c’est-à-dire la fluidité avec laquelle il parvient à lire. L’élève ne doit pas buter trop longtemps sur les mots. Pour acquérir cette compétence, il doit maîtriser l’automatisation des aptitudes de décodage.

Un enfant qui lit avec fluence est un enfant qui lit : 

- Avec aisance 

- Rapidement 

- Sans erreur 

- En respectant la bonne intonation 

- En maîtrisant sa respiration 

Une bonne fluence favorise la compréhension de texte. Pour l’améliorer, les élèves la travaillent régulièrement tout au long du cycle 2, mais aussi du cycle 3. Au CP, pour évaluer les progrès réalisés, deux évaluations identiques sont nécessaires : l’une en février, et l’autre en juin. Ces deux évaluations de lecture permettent de montrer concrètement à l’élève les avancées réalisées.

La passation dure une minute par élève et est chronométrée. Le texte lu est court et adapté à l’âge et au niveau de la classe. L’enseignant ne doit pas relever les erreurs de l’élève, pour ne pas déstabiliser sa lecture, mais au contraire l’encourager. Au bout d’une minute, il l’interrompt et le remercie. 

Et pour la comptabilisation des points ? L’enseignant suit la lecture de l’élève sur la feuille et barre discrètement les mots mal prononcés ou qui ont été sautés par l’élève. Chaque mot barré équivaut à un point enlevé. Si l’enfant bute sur un mot mais se reprend et parvient à le lire correctement, il est inutile de comptabiliser la faute. Il est important de communiquer le score à l’élève sans le juger. En juin, il devrait être capable d’améliorer ce score et se sentira fier. 

Pour améliorer la fluence, rien de mieux que la lecture à voix haute et la lecture répétée d’un même texte, qui met en confiance les élèves. Après tout, plus on lit, mieux on lit. Et l’inverse est vrai aussi ! C’est pourquoi il est important d’encourager la lecture auprès des élèves de CP.

Où trouver des exercices d’évaluation du niveau de lecture ?

Vous organisez l’évaluation de lecture de vos classes de CP ? Vous pouvez retrouver des conseils et des exercices sur le site du ministère de l’éducation nationale et du gouvernement. Nous vous conseillons également de jeter un œil aux blogs d’enseignants, qui recensent et échangent leurs bonnes pratiques et les exercices les plus efficaces qu’ils mettent en place. 

Certains ouvrages vous aideront également à alterner les exercices d’évaluation de lecture. Parmi les ouvrages les plus réputés, le guide Pour enseigner la lecture et l’écriture au CP, mise à disposition en ligne et régulièrement mis à jour par Eduscol.

Pour entraîner vos élèves à la lecture, vous pouvez également avoir recours à Bookinou. Bookinou, qu’est-ce que c’est ? Notre conteuse d’histoires pour enfants de 2 à 7 ans ! Cette conteuse évolutive accompagne les enfants tout au long de leur apprentissage de la lecture et les aide à se familiariser avec la culture du récit et les livres. Véritable outil pédagogique, Bookinou est déjà présent dans des centaines de classe. Les enseignants du cycle 2 l’utilisent pour mettre en place des activités de lecture en classe collective ou en petits groupes, en plus d’un usage individuel par les élèves. 

Suivez nos actualités pour en savoir plus sur notre conteuse ! Depuis ses tout débuts, nous avons fait un sacré bout de chemin, et nous nous améliorons encore, avec votre aide. Alors, rejoignez l’aventure et présentez Bookinou à vos élèves pour faire de la lecture une activité amusante et interactive ! 

L’évaluation de la lecture se fait tout au long de l’année. N’oubliez pas l’évaluation de début de CP, nécessaire pour connaître le niveau de chaque élève et cerner ses besoins. Il est important de travailler sur l’acquisition de chaque compétence essentielle à la bonne lecture : compréhension, fluence, décodage, vocabulaire, interprétation, etc. Bon courage et bonne année scolaire !

Qui sommes nous ?

L’équipe Bookinou a à cœur le bien-être des enfants. Nous avons créé, rien que pour eux, un compagnon de lecture audio ludique et interactif. Enregistrez leurs histoires préférées avec votre voix puis customisez-les : vos petits pourront les écouter à l’infini ! Découvrez-en plus ici.

Les articles les plus lus

Contacts

Articles en relation

Catégories du blog

Recherche dans le blog