Mon enfant a des problèmes de concentration : que faire ?

Travailler sur les troubles de la concentration chez l'enfant

À la maison, votre enfant ne tient pas en place. Cinq minutes devant un dessin animé et, déjà, il descend du canapé pour s’affairer à autre chose. Lorsque vous commencez une activité avec lui, il se lasse rapidement et a la bougeotte. A l’école, c’est pareil. Le maître ou la maitresse attire votre attention sur le manque de concentration de votre enfant. Alors, est-il simplement étourdi ou souffre-t-il d’un réel trouble du déficit de l’attention ? Et que faire lorsque votre enfant a des problèmes de concentration ? Boucle d’Or vous apporte ses conseils pour apaiser l’esprit de votre bout de chou.

Trouble de la concentration : quels sont les signes ?

Un enfant qui ne parvient pas à se concentrer longtemps n’est pas forcément hyperactif et ne souffre pas toujours de trouble de l’attention. Avant de tirer des conclusions hâtives, il est important d’observer le comportement de votre enfant, d’en discuter avec son enseignant puis de consulter votre médecin de famille. Parmi les signes qui peuvent signaler un problème de concentration, voici les principaux :

• Votre enfant ne tient pas en place  il ne reste pas assis longtemps et gigote tout le temps ;

• Le moindre bruit ou mouvement détourne son attention de ce qu’il fait ;

• Il a du mal à écouter les consignes qu’on lui donne jusqu’au bout ; Lorsqu’il fait quelque chose, il la termine rarement ;

• Désorganisé, il met beaucoup de temps à faire des choses pourtant très simples.

Il se peut également que votre enfant ait une forte tendance à rêvasser et à être dans sa bulle. S’il se montre impulsif ou agressif et présente des troubles axio-dépressifs, il est important de consulter un pédiatre rapidement.

Attention et concentration : est-ce la même chose ?

Eh bien, non : attention et concentration ne sont pas la même chose. Il est important de les différencier. La concentration demande à l’enfant un effort à un moment donné précis, sur une tâche précise. L’attention, quant à elle, est une notion plus large et constante. Elle peut être involontaire. Un enfant inattentif trébuchera souvent et peut se montrer très maladroit lors d’actions ordinaires.

Le manque d’attention, ou l’étourderie, est commune chez les enfants. Souvent, ce trouble est passager. Mais dans le cas d’un manque de concentration, il peut s’agir d’une vraie pathologie, que l’on nomme trouble du déficit de l’attention (TDA). Le TDA peut être associé à de l’hyperactivité. Dans ce cas, on le nommera TDAH.

Problème de concentration chez l’enfant : quand s’inquiéter ?

Il est inutile de paniquer à la première étourderie de votre enfant, notamment si celui-ci est en bas âge. En effet, avant ses 3 ans, l’enfant ne peut pas vous accorder son attention plus de dix minutes. C’est pourquoi il faut régulièrement capter son attention avec de nouvelles activités.

Lorsqu’il entre à l’école maternelle, l’enfant développe peu à peu sa capacité de concentration. Toutefois, gardez en tête que chaque enfant est unique. De 3 à 6 ans, les enfants présentent tous des rythmes différents. Certains seront en mesure de se concentrer vingt minutes de suite, et d’autres simplement dix.

À l’école primaire, de ses 6 ans à ses 10 ans, l’enfant gagne en maturité cérébrale. Un écolier peut se concentrer pendant trente minutes sur la même tâche. Il doit être en mesure d’écouter une consigne jusqu’au bout, de réaliser un exercice dans son intégralité et de rester assis jusqu’à la récréation, sans ressentir le besoin de se lever.

Votre enfant vous semble très en retard ? Ses enseignants ont également remarqué ses problèmes de concentration ? Sans alerter votre enfant, entreprenez une visite chez le pédiatre. Seul un professionnel de santé sera en mesure de diagnostiquer votre enfant et de proposer un suivi adéquat.

Pourquoi mon enfant a-t-il du mal à se concentrer ?

Votre enfant court de partout – et vous lui courrez après. Vous le trouvez différent des autres enfants, qui vous paraissent plus calmes et plus « sages ». Vous êtes fatigué et vous vous demandez : « Pourquoi est-il comme ça ? ». Lorsque votre enfant présente des troubles de la concentration, il est essentiel de ne pas projeter sur lui votre frustration, pour ne pas le faire culpabiliser.

Bien souvent, il y a une raison derrière ces problèmes de concentration. Elle peut être héréditaire ou bien liée au manque de sommeil de l’enfant. La surconsommation des écrans, que ce soit la télévision, l’ordinateur, la tablette ou le portable, peut également jouer un rôle. Votre enfant peut aussi s’ennuyer face à ce qu’on lui demande. Les activités qu’on lui propose ne sont pas adaptées à son âge ou à sa maturité. Face à l’ennui, il a du mal à se concentrer et à montrer de l’intérêt.

L’hypersensibilité, les troubles sensoriels (audition ou vue) ou encore les troubles « dys » peuvent également être à l’origine d’un trouble de l’attention et d’une hyperactivité. Il est important de les détecter le plus tôt possible, pour pallier le retard de votre enfant et lui proposer des solutions efficaces.

Enfin, votre enfant peut avoir du mal à se concentrer parce qu’il est stressé. Un enfant préoccupé et anxieux n’a pas la force mentale de se concentrer sur autre chose que ce qui le tracasse. Y-a-t-il des problèmes dans la sphère familiale ou amicale ? Assurez-vous que son environnement est aussi sein que possible, à la maison comme à l’école.

Comment améliorer la capacité d’attention de mon enfant ?

En tant que parent, vous pouvez tout à fait aider votre enfant à améliorer sa capacité d’attention. Il existe plusieurs bons réflexes à adopter face aux troubles de la concentration de votre enfant. Assurez-vous, par exemple, de ne lui confier qu’une seule tâche à la fois et que celle-ci soit bien faite. Au moment de lui donner les consignes, parlez lentement et veillez à ce qu’il les a bien comprises.

Il est important que votre enfant puisse évoluer dans un environnement calme. Lorsqu’il doit faire ses devoirs ou faire une activité qui lui demande de l’attention, éloignez-le de toute source de distraction. Exit la télévision, les jeux vidéo ou la musique. Veillez également à ce qu’il ne soit pas dérangé par ses frères et sœurs.

La qualité du sommeil est essentielle au bon développement de l’enfant. Avant l’heure du coucher, privilégiez une activité calme, comme la lecture. Tamisez la lumière pour l’habituer doucement à la pénombre et pour reposer ses yeux. Utilisez Bookinou, notre conteuse d’histoires pour enfant, pour donner vie à ses histoires préférées !

Enfin, accordez-lui votre temps. Il est important de renforcer le lien affectif entre vous et votre enfant. En communiquant, votre bout de chou apprendra naturellement l’importance de l’écoute et de l’attention. Encouragez-le toujours dans ses progrès et mettez en place avec lui des rituels affectifs.

Les problèmes de concentration de votre enfant ne doivent pas être pris à la légère. Il est important d’encadrer votre bout de chou et de mettre en place, si besoin, un suivi médical. Ne minimisez pas les efforts que votre enfant doit faire pour accorder son attention plusieurs minutes. L’enfant doit se sentir compris et soutenu. Toutefois, veillez à ne pas communiquer votre stress et votre inquiétude au petit, qui, véritable éponge émotionnelle, se sentira coupable de votre chagrin. N’hésitez pas à partager votre expérience avec les membres de notre communauté. Bon courage !

Qui sommes nous ?

L’équipe Bookinou a à cœur le bien-être des enfants. Nous avons créé, rien que pour eux, un compagnon de lecture audio ludique et interactif. Enregistrez leurs histoires préférées avec votre voix puis customisez-les : vos petits pourront les écouter à l’infini ! Découvrez-en plus ici.

Les articles les plus lus

Contacts