La lecture, Grande Cause nationale 2021 – 2022

Lecture, élue grande cause nationale par le président de la République

Vous l’avez peut-être déjà entendu : la lecture a été nommée Grande Cause nationale pendant un an, jusqu’à l’été 2022. En juin dernier, le président de la République a rappelé que la lecture était au cœur des enjeux du gouvernement et de l’éducation nationale. L’objectif ? « Faire lire. ». Ainsi était formulée l’ambition du gouvernement au sein d’une vidéo Youtube, publiée le 18 juin 2021 sur la chaîne du président. Chez Bookinou, nous partageons cette même ambition depuis notre création, en 2018. Cette nouvelle nous a donc conforté dans notre mission : donner le goût de la lecture aux enfants, dès leur plus jeune âge. Lecture, Grande Cause nationale 2021 – 2022 ? On fait le point avec vous !

Grande Cause nationale, ça veut dire quoi exactement ?

Chaque année, le gouvernement nomme une Grande Cause nationale, pour laquelle il s’engage à agir et sensibiliser la population. Définie par le Premier ministre, cette cause est devenue un label officiel, attribué à un organisme ou à un collectif d’associations. La première année de sa création, en 1977, la Grande Cause nationale était dédiée au collectif Espoir pour le cancer. Depuis, il y en a eu, des causes… Du handicap en 1995 à l’illettrisme en 2013, en passant par la prévention routière en 2000 et à la maladie d’Alzheimer en 2007.

Cette année, plus de suspense ! En juin, le président de la République a annoncé que la Grande Cause nationale de l’été 2021 – 2022 était la lecture. La mission du gouvernement : favoriser l’apprentissage et la pratique de la lecture aux Français, et notamment aux plus jeunes. Pour cela, l’Etat s’engage à organiser des campagnes de sensibilisation et de générosité à destination du grand public. Pendant un an, la lecture sera donc à l’honneur en France.

Les Français et la lecture : je t’aime, moi non plus

Cette Grande Cause nationale tombe à pic ! Pendant la crise sanitaire, les Français ont fait les yeux doux à la lecture. En effet, selon une enquête menée en mars 2021 par le Centre National du Livre, « Les Français et la lecture », 80% des Français ont déclaré avoir lu au moins un livre dans l’année. Un pourcentage encouragé par l’actualité. En effet, les citoyens ont quelque peu délaissé les romans et les livres pratiques pour les livres de reportages et d’actualité.

En France, la lecture est toujours associée à des valeurs très positives. Source de plaisir, apprentissage et découverte de nouvelles choses, bonheur, épanouissement, évasion… La lecture est encore bien ancrée dans la culture française. Et pourtant… Malgré une symbolique forte, la lecture connaît une inflexion en 2021. En cause : les jeunes liraient de moins en moins. Les 15-24 ans admettent en effet lire de moins en moins de romans, au profit des ouvrages utilitaires.

Comment expliquer ce désintérêt ? Sans surprise, la diversité des supports média, comme la TV, les films à la demande et les réseaux sociaux, explique en partie la baisse du nombre de jeunes lecteurs. Autre raison, directement liée à la crise sanitaire : l’épuisement mental. Dans un quotidien rythmé par le stress et l’incertitude, les jeunes étaient davantage séduits par des divertissements plus accessibles, qui demandent moins de concentration. Par ailleurs, comme l’a dit Régine Hatchondo, présidente du CNL, les Français ont le sentiment de lire beaucoup pour leur travail ou leurs études, et le plaisir du livre est donc moins présent.

Pourquoi nommer la lecture Grande Cause nationale ?

Pourquoi la lecture est-elle soudain précipitée sous les projecteurs du gouvernement ? Face à l’intérêt paradoxal qu’éprouvent les Français pour la lecture, l’Etat a souhaité profiter de la crise sanitaire et du retour de la symbolique forte de la lecture pour agir. Son objectif est de mettre la lecture au cœur de la vie de tous les Français et ce, sur le long terme. Plus qu’un divertissement, la lecture a un rôle socio-culturel. Elle fait partie des « bases de la citoyenneté », comme le précise le gouvernement. Alors que la lecture courte, au travers des réseaux sociaux, prend le pas sur la lecture longue, les Français entretiennent une relation de plus en plus médiocre avec l’orthographe, la grammaire, l’écriture et la lecture. A la sortie de l’école primaire, 20% des élèves maîtrisent aujourd’hui mal les fondamentaux : lecture, écriture et calcul. Or, ces difficultés encouragent les inégalités lors de la poursuite des études, puis dans la vie professionnelle.

La lecture, Grande Cause nationale 2021 – 2022, ne concerne donc pas uniquement le monde de l’édition et son combat contre la dématérialisation de l’objet livre. Elle se concentre davantage sur les inégalités socio-culturelles qui représentent un frein à l’apprentissage de la lecture dès la primaire. La cible privilégiée du gouvernement, pendant un an, est donc les enfants et les adolescents, pour lesquels plusieurs événements seront organisés et des mesures concrètes mises en place.

Quelles mesures pour favoriser la lecture auprès des enfants ?

Pour donner envie de lire aux Français, le gouvernement a prévu de mener plusieurs actions en faveur du livre et de la lecture. Celles-ci ont par ailleurs déjà commencé depuis quelques années. Depuis la rentrée 2020, par exemple, les effectifs des classes de grande section maternelle, de CP et de CE1 visent à être réduits pour une meilleure gestion de l’enseignement. Et avant cela, en 2017, une campagne de mobilisation pluriannuelle a été déployée dans les écoles, avec la mise en place d’un quart d’heure de lecture, de bibliothèques d’école ou encore du dispositif « Un livre pour les vacances ».

Et pour l’été 2021 – été 2022, quelles mesures ont-elles été pensées pour la Grande Cause nationale ? La généralisation du Pass Culture sera étendue, à partir de janvier 2022, aux collégiens dès la quatrième et aux lycéens. Jusque-là, le Pass Culture était réservé aux jeunes de 18 ans. L’opération Jeunes en Librairie subira quant à elle un plan de relance, afin d’étendre ce dispositif à d’autres régions que les Hauts-de-France. Cette opération consiste à sensibiliser les jeunes à la chaîne du livre et à tous ses enjeux.

Depuis cet été, le ministère chargé de l’Education nationale et le CNL développent de leur côté des résidences d’auteurs et illustrateurs jeunesse, au sein même des colonies de vacances. Cette action s’inscrit dans le cadre de « l’été culturel et apprenant ». Ces résidences seront également déployées dans certains établissements scolaires.

Côté événements, la Grande Cause nationale 2021 – 2022 est marquée par plusieurs événements culturels, comme la fête Partir en Livre, organisée en juin – juillet. Les nuits européennes de la lecture auront également lieu fin janvier 2022. En 2020, cet événement réunissait 650 000 participants de tous les âges. Le gouvernement espère attirer autant, si ce n’est plus, de monde en 2022, pour célébrer cette année de la lecture.

Quelle place est accordée à la lecture dans les écoles ?

Maintenant que la lecture est déclarée Grande Cause nationale, les actions pour favoriser l’apprentissage de la lecture des enfants s’accélèrent à l’école. Le gouvernement compte bien redorer l’image de la lecture à voix haute, que ce soit auprès de l’enfant ou de l’adolescent. Pour cela, il prévoit d’amplifier son soutien au concours de la lecture à voix haute, organisé par France TV et la Grande Librairie, à destination des élèves de la sixième à la terminale. Il fera de même avec l’association Petits champions de la lecture, afin de cibler les élèves de CM1 et CM2. Déjà mis en place à l’école primaire, le Quart d’heure de lecture sera développé au collège et au lycée. Lors de ces moments, les élèves pourront également échanger sur leurs lectures. Le principe s’inspire, bien entendu, des fameux clubs de lecture anglosaxons. Enfin, l’essor du livre audio et du podcast n’est pas ignoré. Véritables outils de démocratisation du livre, ils trouveront une plus grande place à l’école. La lecture audio sera notamment développée auprès des lycéens et des publics allophones, grâce au nouveau partenariat du CNL avec l’association « La Plume de Paon ».

Bookinou, bien entendu, a aussi son rôle à joué dans la promotion de la lecture auprès des jeunes. Conteuse d’histoires pour enfant, Bookinou est déjà présent dans plus de 400 écoles maternelles et permet de démocratiser la lecture audio chez les tout-petits. Conçus pour redonner le goût de la lecture aux enfants de 3 à 7 ans, cet outil pédagogique favorisent l’apprentissage de la lecture et conserve l’importance du support tangible et visuel du livre. Encore à ses débuts, Bookinou a déjà obtenu le label Edu-Up, dispositif en soutien aux ressources numériques pour l’Ecole. Notre façon à nous de participer à la Grande Cause nationale de 2021 – 2022. Pour suivre notre actualité et notre évolution, suivez-nous sur nos réseaux sociaux !

Qui sommes nous ?

L’équipe Bookinou a à cœur le bien-être des enfants. Nous avons créé, rien que pour eux, un compagnon de lecture audio ludique et interactif. Enregistrez leurs histoires préférées avec votre voix puis customisez-les : vos petits pourront les écouter à l’infini ! Découvrez-en plus ici.

Les articles les plus lus

Contacts