Comment accompagner l’apprentissage de la lecture de mon enfant ?

comment accompagner l'apprentissage de le lecture de mon enfant
Apprendre à lire est une grande étape par laquelle votre enfant doit inévitablement passer. Dès la maternelle, les enseignants l’initient à la lecture, en vue de la classe préparatoire, le CP. De plus en plus de parents souhaitent accompagner leurs enfants au cours de cet apprentissage mais ignorent comment s’y prendre. Voici quelques conseils et méthodes afin d’aider votre enfant à lire.

Pourquoi aider son enfant à apprendre à lire ?

Selon une récente étude, l’illettrisme touche 7% de la population adulte et de plus en plus d’enfants rencontrent des difficultés à la lecture d’un texte. Certains butent même encore sur les mots à la rentrée au collège. Les parents s’inquiètent et se demandent si le programme de l’éducation nationale est suffisant. La principale difficulté du système scolaire est d’établir des niveaux par tranches d’âge, sans prendre en compte la différence de rythme entre les élèves. Beaucoup d’enfants perdent le fil, tandis que d’autres s’ennuient en classe. Toutefois, cet écueil peut être comblé par les parents, à la maison.

Apprendre à lire correctement prévient souvent l’échec scolaire et favorise l’insertion professionnelle. Un enfant qui ne parvient pas à lire est un enfant frustré, qui négligera par conséquent tout ce qui nécessite une lecture, et donc une grande partie de ses études. En effet, lire influe indubitablement sur la vie adulte : force est de constater que nous lisons au quotidien, de manière machinale. Apprendre à lire au CP est donc primordial et il ne faut pas sous-estimer le soutien des parents. Mais comment accompagner l’apprentissage de la lecture de son enfant ?

Apprendre à lire à son enfant

Habituer son enfant à la lecture très tôt

habituer son enfant à la lecture très tôt
Il n’est jamais trop tôt pour habituer l’enfant à la lecture. Evidemment, un bambin ne peut pas lire mais est néanmoins capable de reconnaître ce procédé par l’intonation que vous prenez quand vous lui lisez une histoire, bien différente que lorsque vous vous adressez simplement à lui. Les tout-petits ne sont pas indifférents à ce changement de ton et souvent, bien que le sens soit encore incompréhensible, ils trouvent dans ce rite de lecture beaucoup de tendresse et d’apaisement.

De 1 à 3 ans, les enfants entrent dans une période d’apprentissage où tous leurs sens sont en éveil. Alors qu’ils sont de plus en plus à l’aise avec le langage, il faut saisir cette opportunité pour les familiariser avec l’objet livre. Il existe de très bels albums pour très petits, en carton rigide ou même en mousse. Dans un même temps, les parents doivent continuer à bercer leurs enfants d’histoires ; le livre doit toujours être adapté à leur âge et contenir des images et des couleurs, afin de captiver l’attention. Il s’agit d’attiser la curiosité de l’enfant et profiter de son esprit absorbant. Théâtralisez votre lecture, rendez-la vivante et instaurez un certain suspense. Attention toutefois à ne pas ennuyer votre enfant : dès qu’il montre des signes d’impatience, ne persistez pas et changer d’activité. Il est primordial de lui donner le goût de la lecture et cela ne sera pas le cas s’il a l’impression qu’il s’agit d’une contrainte, ou d’une punition.

La maternelle : le bon moment pour apprendre à son enfant à lire ?

De plus en plus de parents souhaitent apprendre à leur enfant à lire dès la maternelle. Est-ce précoce ? Il n’est jamais trop tôt pour accompagner son enfant dans l’apprentissage de la lecture. Toutefois, il faut bien garder à l’esprit que chaque enfant est différent : certains savent lire dès cinq ans, d’autres ont besoin des classes élémentaires pour enfin maîtriser la lecture. Il faut suivre le rythme de l’enfant.

En maternelle, les enfants commencent doucement à apprendre à écrire. Ils apprivoisent l’alphabet puis s’exercent à l’écriture de leurs prénoms et de noms communs basiques. Profitez de cet environnement favorable à l’apprentissage pour l’encourager à lire. Concentrez-vous sur les sons des lettres, et non sur leurs appellations. Un enfant qui récite l’alphabet par cœur ne sait pas forcément lire. Enseignez-lui les sons et les syllabes, selon différentes méthodes phoniques :

  • Insistez sur les sons de façons comiques : « Le Sss de Ssserpent », « Le Zzz de Zzzèbre », etc.
  • Fabriquez de petits cartons avec chacun une syllabe (« le », « si », « pa », « mo », etc.) et déchiffrez-les avec votre enfant. Quand il sera accoutumé à cet exercice, aidez-le à créer des mots simples grâce à des groupes de syllabes.
  • Ne pratiquez jamais la lecture globale, c’est-à-dire d’un mot entier. Il est inutile que l’enfant devine le mot : il doit être capable de déchiffrer chaque syllabe. N’hésitez pas à placer une feuille pour cacher une partie du mot et d’avancer petit à petit, par groupe de lettres.
  • Munissez-vous des livres Montessori afin de ne jamais être à court d’idées.

Par ailleurs, n’oubliez pas de continuer à faire des moments de lecture une source de plaisir et de détente. Ne lisez pas l’histoire en plaçant votre doigt sous les mots, et ne demandez pas à votre enfant d’essayer de lire. En effet, cela aura un effet néfaste sur le sens du récit et l’enfant ne verra plus cet instant comme un loisir mais comme un exercice. Il ne s’agit pas de donner des devoirs en plus à vos enfants, mais de toujours lui donner l’impression de vous amuser à deux.

Le CP : encourager les progrès de l’enfant

Vient la Classe Préparatoire : le grand saut à l’école élémentaire. Un moment excitant grâce auquel l’enfant à l’impression de « passer chez les grands ». Plus autonomes, les élèves reçoivent la responsabilité des devoirs à la maison, jusqu’à présent absents ou rares. Il est primordial que vous vous intéressiez à ce qu’il fait à l’école, en lui posant la question en fin de journée et en l’assistant dans la réalisation de ses exercices. Montrez vous fier face à ses nouvelles capacités et connaissance : les trois mots d’ordre sont « rassurer », « encourager » et « féliciter ». Si votre enfant fait une erreur, ne lui en tenez pas rigueur. S’il lit mal une syllabe, écrivez sa proposition et montrez-lui la différence entre la syllabe qu’il prononce et celle qu’il doit lire.

En outre, il est important d’habituer votre enfant aux lettres scriptes, qu’il est plus susceptible de lire au cours de sa vie. La lecture est intimement liée à l’écriture : n’omettez pas de mettre l’accent sur l’écrit. Vous pouvez par exemple demander à votre enfant de participer à la liste des courses, ou bien placer une « zone » d’écriture dans la maison (un bloc note sur la porte du frigo, une ardoise sur une table basse ou bien un tableau à craie dans son aire de jeu) afin qu’il puisse écrire dès qu’il en ressent l’envie.

mettre l'accent sur l'écrit

Le CP : encourager les progrès de l’enfant

Nous l’avons déjà dit : lire doit être une source de plaisir. Il faut que l’enfant arrive à le concevoir comme un amusement. Afin de l’entraîner à la lecture tout en le divertissant, faites-lui lire les enseignes des magasins ou des panneaux publicitaires lorsque vous vous promenez ensemble. Les noms des rues sont toujours utiles lors des courts trajets à pieds ! Apprenez-lui à lire à toute occasion et aidez-le à progresser naturellement : bientôt, ce ne sera plus un effort de déchiffrage, mais un processus naturel.

aménager un coin lecture pour enfants

Par ailleurs, il est nécessaire de mettre l’enfant au contact des livres dès son plus jeune âge. Lorsqu’il entre en maternelle, construisez-lui une bibliothèque personnelle dans sa chambre, constituée uniquement de livres adaptés à son âge. Renouvelez-la au fil de ses progrès et de ses goûts et n’oubliez pas d’installer une petite veilleuse à côté de son lit : ainsi, il pourra lire ou feuilleter les histoires qui l’intéressent, confortablement dans son lit, même quand Maman et/ou Papa sont trop occupés pour le bercer. L’idéal est de créer une routine de lecture.

Petite astuce : Créez un livre personnalisé sur votre enfant ! Ecrivez une histoire dont il est le héros et dont les personnages principaux sont des membres de la famille. Choisissez une trame simple et beaucoup d’images (dessins et photographies). L’enfant se sentira concerné et donc plus apte à parcourir encore et encore cet album « rien que pour lui ».

Enfin, organiser de petites sorties à la bibliothèque ou à la médiathèque. Donnez l’habitude à votre enfant d’être entouré de livres de toutes sortes, et laissez-le faire son propre choix (veillez toutefois à ce que sa sélection corresponde toujours à son âge). Peu à peu, votre enfant développera des goûts personnels et il est important que vous les respectiez, en le laissant choisir les histoires qu’il veut lire ou entendre. C’est par ailleurs pour cela que les temps lecture sont davantage efficaces lorsqu’ils sont individuels, sans frère et sœur autour. 

Si vous suivez les différents conseils et stratégies cités dans cet article, vous donnez à votre enfant toutes les chances pour apprendre à lire aisément et, surtout, aimer le faire ! Un dernier conseil : il est essentiel que vos enfants vous voient lire (à la plage, en vacances, le soir sur le canapé, etc). N’oubliez pas, les enfants ont tendance à imiter les adultes. Ils voudront faire comme Papa et Maman !

apprendre à lire à son enfant

L'équipe Bookinou

Pour en savoir plus sur nous : MyBookinou.com

Qui sommes nous ?

L’équipe Bookinou a à cœur le bien-être des enfants. Nous avons créé, rien que pour eux, un compagnon de lecture audio ludique et interactif. Enregistrez leurs histoires préférées avec votre voix puis customisez-les : vos petits pourront les écouter à l’infini ! Découvrez-en plus ici.

Les articles les plus lus

Contacts